Le réseau d'aide

"Le réseau d'aide est un ensemble de personnes qui de près ou de loin nous apportent un support, un soutien et de l'aide à différents niveaux pour répondre à nos différents besoins." (Source: Ottawa Centre town community health Center, Rester en santé)

Il existe deux types de réseaux d'aide; le réseau primaire, c'est-à-dire les personnes que nous connaissons ou fréquentons comme le conjoint, les enfants, la parenté, les amis. Et il y a le réseau secondaire, qui consiste en différents services offerts par les organismes, les établissements, etc.

Un réseau d'aide bien développé nous permet de rester en santé, d'être autonome et augmente notre qualité de vie. En plus, il favorise l'estime et la confiance en soi et diminue le niveau de stress quotidien. Lorsque nous apprenons à développer notre réseau d'aide, nous prévenons le sentiment de solitude et nous nous permettons de ressentir une plus grande satisfaction face à la qualité de notre vie et la qualité de nos relations avec notre environnement.

La première étape pour bâtir notre réseau d'aide, soit un environnement supportant, est de reconnaître d'abord où se trouvent nos sources d'aide et à quels besoins elles répondent.

Nos différents besoins

BESOIN D'IDENTIFICATION : les modèles, les gens qu'on admire

BESOIN ÉMOTIF-AFFECTIF : les amis proches, les confidents

BESOIN DE VALORISATION : les gens qui nous apprécient,
                                                              qui nous aident à être reconnus

BESOIN DE SOCIALISATION : nos semblables, ceux qui ont la même vie sociale

BESOIN MATÉRIEL : les ressources, les services,
                                          ceux qui offrent de l'aide matérielle

BESOIN DE SÉCURITÉ : pour répondre aux urgences et nous offrir de l'aide
                                                 dans les situations difficiles

BESOIN DE STIMULATION : ceux qui nous forcent à réfléchir, à nous surpasser

 

Les types de personnes de notre entourage

LES EXEMPLES :

Les modèles sont les personnes de notre vie, de notre environnement que nous admirons. Elles comblent notre besoin d'identification, notre besoin d'identité sociale. Nous pouvons avoir comme modèle par exemple : un parent, un ami, ou une personne qui oeuvre socialement ou politiquement, etc.

LES CONFIDENTS :

Ce sont le ou les membres de la famille et/ou l'ami à qui nous ne cachons rien, celui à qui nous confions nos joies, nos peines et nos peurs. Ces personnes comblent notre besoin émotionnel, elles nous écoutent, nous offrent du support.

LES STIMULATEURS :

Ce sont les personnes qui nous stimulent. Elles nous forcent à réfléchir et à évoluer. Elles ne partagent pas nécessairement notre avis mais leur attitude nous fait réagir et nous amènent à nous surpasser en nous lançant des défis. Elles comblent notre besoin de stimulation.

LES ENCOURAGEANTS :

Ce sont les personnes qui nous connaissent et nous respectent à titre personnel. Elles ne portent pas de jugement sur nous. Elles nous acceptent tels que nous sommes et nous encouragent dans ce que nous faisons. Elles comblent notre besoin de valorisation.

LES RESSOURCES :

Ce sont les personnes (intervenants, services) ou les endroits que nous consultons pour obtenir de l'information ou des services. Ces personnes ou services nous offrent une possibilité d'aide quelconque afin d'améliorer notre mieux-être. Elles comblent nos besoins matériels ou nos besoins de renseignements. Par exemple : les services du CLSC, les conseillers en orientation, le député, le travailleur social du centre d'éducation des adultes, etc.

LES SÉCURISANTS :

Ce sont les personnes avec qui nous communiquons lorsqu'il se présente des situations d'urgence. Elles peuvent nous aider lorsque nous vivons une difficulté et en tout temps. Elles comblent notre besoin de sécurité. Par exemple : la police, le service 911, un ami ou parent avec lequel nous avons une entente et qui nous offrira son aide ou assistance immédiatement.

LES SEMBLABLES :

Ce sont les personnes qui ont le même mode de vie que nous, celles que nous rencontrons lorsque nous sortons, celles qui participent aux mêmes activités que nous. Elles comblent notre besoin de socialisation. Par exemple : les autres membres d'un club de loisirs, d'une équipe sportive, les voisins du HLM, les personnes d'un organisme avec qui nous faisons du bénévolat, les amis d'écoles, etc.

 

Divers types de réseaux

Des personnes ont un réseau de connaissances ou de contacts restreints et ne connaissant pas ou peu les services et les ressources de leur milieu ont de la difficulté à combler leurs besoins. D'autres ont tendance à ne compter que sur leurs propres ressources, ne veulent ou ne savent pas demander de l'aide par crainte de déranger ou par fierté. Chez d'autre, enfin, la famille constitue le plus important ou le seul réseau d'aide. La capacité d'un réseau d'aide restreint ou "exclusif" a ses limites. Un réseau restreint peut s'épuiser. C'est pourquoi il est important de reconnaître que le rôle de la famille dans le réseau d'aide en est un qui est complémentaire avec le reste des "acteurs" du réseau.

Pour chacun de nous, il est important de se créer, de se bâtir un environnement qui nous offre la possibilité de combler tous nos besoins de sorte qu'il augmente notre autonomie et notre mieux-être.

Source : Guide d'animation mieux-être en tête, CAP Santé Outaouais, édition 1994.

 

CAP Santé Outaouais, autorise la reproduction de ce texte.
Nous vous demandons, par contre, d’identifier la source ainsi :
Source : « Reproduit avec l'autorisation de CAP Santé Outaouais, www.capsante-outaouais.org ».